row=0
Array
(
)
Array
(
)
stdClass Object
(
    [id] => 2778
    [asset_id] => 3370
    [title] => POLYMONT IT : La mariée était bien habillée
    [alias] => polymont-it-la-mariee-etait-bien-habillee
    [introtext] => 

Lors du CE du 17 novembre, la direction a présenté les résultats du 3ème trimestre 2016, avec un chiffre d’affaire nettement en deçà des prévisions et d’importantes pertes partout sauf à Lyon. Aucune explication n’a été apportée aussi bien à ces pertes qu’à l’équilibre lyonnais.

[fulltext] =>

Ces résultats amènent plusieurs commentaires :

  • La région Ouest, qui a toujours été présentée comme la partie rentable de PITS (avec Car*Base) ne le serait pas autant qu’annoncé ;
  • Nous sommes très loin du budget prévisionnel qui avait été présenté au CE, budget pourtant déjà deux fois revu à la baisse ;
  • Nous avions, au moment de la reprise de la société, dénoncé des manipulations sur les chiffres de l’activité, soit en imputant une activité fictive sur des forfaits ou TMA (ce qui permet à très court terme d’améliorer le TACE et d’augmenter la facturation), soit en imputant une activité réelle mais en dépassement par rapport au budget. Dans ce dernier cas, tant qu’on n’a pas fini de consommer le budget, le projet donne l’impression de bien avancer, mais on finit par découvrir qu’il reste des services à produire et plus de budget. Bien entendu, la direction nous demandait des exemples (au lieu de vérifier par elle-même) puis affirmait avoir « vérifié » seulement les exemples donnés sans rien trouver d’anormal. Ces résultats, notamment dans RGO, semblent nous donner raison ! Mais qui avait intérêt à « améliorer » les indicateurs ?

Le budget 2016 présenté au CE le 17/11, a évolué à plusieurs reprises… toujours à la baisse : entre le budget initial d’octobre 2015, révisé en début d’année puis en juillet, et le nouveau budget révisé en octobre 2016, on observe :

  • Une baisse de chiffre d’affaire de 22,8 %,
  • Une baisse de la marge opérationnelle (donc avant coûts de structure) de 41,5 %,
  • Une baisse de l’effectif « productif » (facturable) de 9,8 %,
  • Une multiplication par 2 du résultat… mais avec un signe « moins » devant !

Les résultats, s’ils sont conformes à cette nouvelle prévision, risquent de peser très lourd sur la trésorerie ! Et il ne faut pas oublier que le reste du passif sera toujours à régler, et notamment les 3 premières années avec la créance dite « super-privilégiée » de l’AGS.

L’ancienne direction avait l’habitude de nous présenter les prévisions les plus farfelues et, logiquement, de ne jamais les réaliser. Il semble que cette situation continue et cela n’est pas pour nous rassurer, car les prévisions pour les deux derniers mois semblent encore optimistes.

Il est évident que jusqu’à aujourd’hui, les prévisions ont été effectuées sur la base des informations fournies par la direction sortante. Mais elles bénéficiaient de la légitimité des travaux du cabinet 8 Advisory qui était censé les avoir vérifiées et validées. Et on voit bien l’intérêt qu’avait la direction sortante à présenter une situation stabilisée dans la perspective d’un plan de continuation. Il n’en sera pas de même pour les prévisions présentées cette fois.

La CGT regrette à ce sujet que les présidents de PITS et du groupe n’aient pas été présents lors du CE (ils étaient à Brest à la rencontre des salariés). Ces résultats méritaient des explications que vos élus n’ont, de ce fait, pas pu avoir.

Si les rencontres entre les présidents et les salariés sont très importantes, il est fort regrettable que celle-ci ait été organisée le même jour que le CE, dont la date était fixée depuis un mois !

Il faut remarquer également que les nouvelles prévisions, comme le résultat à 9 mois, ne nous donnent ni le TACE, ni le TJM, ni l’effectif productif. Comment dans ces conditions interpréter la nouvelle prévision ?

Le DRH n’étant pas en mesure d’apporter de réponses en séance, les élus du CE n’ont pu que remonter leurs nombreuses questions par écrit.

Nous rappelons à la direction son engagement à être présente à chaque CE.

[state] => 1 [catid] => 349 [created] => 2016-11-23 10:45:00 [created_by] => 160 [created_by_alias] => [modified] => 2016-11-30 10:48:55 [modified_by] => 160 [checked_out] => 0 [checked_out_time] => 0000-00-00 00:00:00 [publish_up] => 2016-11-23 10:45:00 [publish_down] => 0000-00-00 00:00:00 [images] => {} [urls] => {} [attribs] => {"show_title":"","link_titles":"","show_intro":"","show_category":"","link_category":"","show_parent_category":"","link_parent_category":"","show_author":"","link_author":"","show_create_date":"","show_modify_date":"","show_publish_date":"","show_item_navigation":"","show_icons":"","show_print_icon":"","show_email_icon":"","show_vote":"","show_hits":"","show_noauth":"","urls_position":"","alternative_readmore":"","article_layout":"","show_related_article":"","show_related_heading":"","related_heading":"","show_related_type":"","show_related_featured":"","related_image_size":"","related_orderby":"","show_publishing_options":"","show_article_options":"","show_urls_images_backend":"","show_urls_images_frontend":"","tz_portfolio_redirect":"","show_attachments":"","show_image":"","tz_use_image_hover":"","tz_image_timeout":"","portfolio_image_size":"","portfolio_image_featured_size":"","detail_article_image_size":"","show_image_gallery":"","detail_article_image_gallery_size":"","image_gallery_slideshow":"","show_arrows_image_gallery":"","show_controlNav_image_gallery":"","image_gallery_pausePlay":"","image_gallery_pauseOnAction":"","image_gallery_pauseOnHover":"","image_gallery_useCSS":"","image_gallery_slide_direction":"","image_gallery_animation":"","image_gallery_animSpeed":"","image_gallery_animation_duration":"","image_gallery_animationLoop":"","image_gallery_smoothHeight":"","image_gallery_randomize":"","image_gallery_startAt":"","image_gallery_itemWidth":"","image_gallery_itemMargin":"","image_gallery_minItems":"","image_gallery_maxItems":"","show_video":"","video_width":"","video_height":"","tz_show_gmap":"","tz_gmap_width":"","tz_gmap_height":"","tz_gmap_mousewheel_zoom":"","tz_gmap_zoomlevel":"","tz_gmap_latitude":"","tz_gmap_longitude":"","tz_gmap_address":"","tz_gmap_custom_tooltip":"","useCloudZoom":"","article_image_zoom_size":"","zoomWidth":"","zoomHeight":"","position":"","adjustX":"","adjustY":"","tint":"","tintOpacity":"","lensOpacity":"","softFocus":"","smoothMove":"","showTitle":"","titleOpacity":"","show_comment":"","tz_comment_type":"","tz_show_count_comment":"","disqusSubDomain":"","disqusApiSecretKey":"","disqusDevMode":"","show_twitter_button":"","show_facebook_button":"","show_google_button":"","show_pinterest_button":"","show_linkedin_button":"","show_extra_fields":"","field_show_type":"","show_quote_text":"","show_quote_author":"","show_audio":"","audio_layout_type":"","show_soundcloud_artwork":"","soundcloud_auto_play":"","show_soundcloud_sharing":"","show_soundcloud_buying":"","show_soundcloud_download":"","show_soundcloud_user":"","show_soundcloud_playcount":"","show_soundcloud_comments":"","audio_soundcloud_color":"","audio_soundcloud_theme_color":"","audio_soundcloud_width":"","audio_soundcloud_height":""} [version] => 2 [ordering] => 53 [metakey] => [metadesc] => [access] => 1 [hits] => 728 [metadata] => Joomla\Registry\Registry Object ( [data:protected] => stdClass Object ( [robots] => [author] => [rights] => [xreference] => ) [initialized:protected] => 1 [separator] => . ) [featured] => 0 [language] => * [xreference] => [category_title] => Tracts d’entreprise [category_alias] => tracts-dentreprise [category_access] => 1 [author] => Burot Xavier [parent_title] => Actualités [parent_id] => 257 [parent_route] => nos-branches/bureaux-d-etudes-techniques-de-conseil/informatique/actualites [parent_alias] => actualites [rating] => [rating_count] => [params] => Joomla\Registry\Registry Object ( [data:protected] => stdClass Object ( [article_layout] => _:default [show_title] => 1 [link_titles] => 1 [show_intro] => 1 [info_block_position] => 0 [show_category] => 0 [link_category] => 0 [show_parent_category] => 0 [link_parent_category] => 0 [show_author] => 0 [link_author] => 0 [show_create_date] => 0 [show_modify_date] => 0 [show_publish_date] => 1 [show_item_navigation] => 1 [show_vote] => 0 [show_readmore] => 1 [show_readmore_title] => 0 [readmore_limit] => 100 [show_tags] => 1 [show_icons] => 1 [show_print_icon] => 1 [show_email_icon] => 1 [show_hits] => 0 [show_noauth] => 1 [urls_position] => 0 [show_publishing_options] => 1 [show_article_options] => 1 [save_history] => 0 [history_limit] => 10 [show_urls_images_frontend] => 0 [show_urls_images_backend] => 1 [targeta] => 0 [targetb] => 0 [targetc] => 0 [float_intro] => right [float_fulltext] => right [category_layout] => _:blog [show_category_heading_title_text] => 0 [show_category_title] => 1 [show_description] => 1 [show_description_image] => 1 [maxLevel] => 1 [show_empty_categories] => 0 [show_no_articles] => 0 [show_subcat_desc] => 0 [show_cat_num_articles] => 0 [show_cat_tags] => 1 [show_base_description] => 1 [maxLevelcat] => -1 [show_empty_categories_cat] => 0 [show_subcat_desc_cat] => 1 [show_cat_num_articles_cat] => 0 [num_leading_articles] => 0 [num_intro_articles] => 20 [num_columns] => 1 [num_links] => 0 [multi_column_order] => 1 [show_subcategory_content] => -1 [show_pagination_limit] => 0 [filter_field] => hide [show_headings] => 0 [list_show_date] => 0 [date_format] => [list_show_hits] => 0 [list_show_author] => 0 [orderby_pri] => order [orderby_sec] => rdate [order_date] => published [show_pagination] => 2 [show_pagination_results] => 1 [show_feed_link] => 1 [feed_summary] => 0 [feed_show_readmore] => 1 [show_page_heading] => 0 [layout_type] => blog [menu_text] => 1 [secure] => 0 [page_title] => Tracts d'entreprise [page_description] => [page_rights] => [robots] => [access-view] => 1 ) [initialized:protected] => 1 [separator] => . ) [tagLayout] => Joomla\CMS\Layout\FileLayout Object ( [layoutId:protected] => joomla.content.tags [basePath:protected] => [fullPath:protected] => [includePaths:protected] => Array ( ) [options:protected] => Joomla\Registry\Registry Object ( [data:protected] => stdClass Object ( [component] => com_content [client] => 0 ) [initialized:protected] => [separator] => . ) [data:protected] => Array ( ) [debugMessages:protected] => Array ( ) ) [slug] => 2778:polymont-it-la-mariee-etait-bien-habillee [catslug] => 349:tracts-dentreprise [parent_slug] => 257:actualites [readmore_link] => /nos-branches/bureaux-d-etudes-techniques-de-conseil/informatique/actualites/tracts-d-entreprise/2778-polymont-it-la-mariee-etait-bien-habillee [text] =>

Lors du CE du 17 novembre, la direction a présenté les résultats du 3ème trimestre 2016, avec un chiffre d’affaire nettement en deçà des prévisions et d’importantes pertes partout sauf à Lyon. Aucune explication n’a été apportée aussi bien à ces pertes qu’à l’équilibre lyonnais.

Ces résultats amènent plusieurs commentaires :

  • La région Ouest, qui a toujours été présentée comme la partie rentable de PITS (avec Car*Base) ne le serait pas autant qu’annoncé ;
  • Nous sommes très loin du budget prévisionnel qui avait été présenté au CE, budget pourtant déjà deux fois revu à la baisse ;
  • Nous avions, au moment de la reprise de la société, dénoncé des manipulations sur les chiffres de l’activité, soit en imputant une activité fictive sur des forfaits ou TMA (ce qui permet à très court terme d’améliorer le TACE et d’augmenter la facturation), soit en imputant une activité réelle mais en dépassement par rapport au budget. Dans ce dernier cas, tant qu’on n’a pas fini de consommer le budget, le projet donne l’impression de bien avancer, mais on finit par découvrir qu’il reste des services à produire et plus de budget. Bien entendu, la direction nous demandait des exemples (au lieu de vérifier par elle-même) puis affirmait avoir « vérifié » seulement les exemples donnés sans rien trouver d’anormal. Ces résultats, notamment dans RGO, semblent nous donner raison ! Mais qui avait intérêt à « améliorer » les indicateurs ?

Le budget 2016 présenté au CE le 17/11, a évolué à plusieurs reprises… toujours à la baisse : entre le budget initial d’octobre 2015, révisé en début d’année puis en juillet, et le nouveau budget révisé en octobre 2016, on observe :

  • Une baisse de chiffre d’affaire de 22,8 %,
  • Une baisse de la marge opérationnelle (donc avant coûts de structure) de 41,5 %,
  • Une baisse de l’effectif « productif » (facturable) de 9,8 %,
  • Une multiplication par 2 du résultat… mais avec un signe « moins » devant !

Les résultats, s’ils sont conformes à cette nouvelle prévision, risquent de peser très lourd sur la trésorerie ! Et il ne faut pas oublier que le reste du passif sera toujours à régler, et notamment les 3 premières années avec la créance dite « super-privilégiée » de l’AGS.

L’ancienne direction avait l’habitude de nous présenter les prévisions les plus farfelues et, logiquement, de ne jamais les réaliser. Il semble que cette situation continue et cela n’est pas pour nous rassurer, car les prévisions pour les deux derniers mois semblent encore optimistes.

Il est évident que jusqu’à aujourd’hui, les prévisions ont été effectuées sur la base des informations fournies par la direction sortante. Mais elles bénéficiaient de la légitimité des travaux du cabinet 8 Advisory qui était censé les avoir vérifiées et validées. Et on voit bien l’intérêt qu’avait la direction sortante à présenter une situation stabilisée dans la perspective d’un plan de continuation. Il n’en sera pas de même pour les prévisions présentées cette fois.

La CGT regrette à ce sujet que les présidents de PITS et du groupe n’aient pas été présents lors du CE (ils étaient à Brest à la rencontre des salariés). Ces résultats méritaient des explications que vos élus n’ont, de ce fait, pas pu avoir.

Si les rencontres entre les présidents et les salariés sont très importantes, il est fort regrettable que celle-ci ait été organisée le même jour que le CE, dont la date était fixée depuis un mois !

Il faut remarquer également que les nouvelles prévisions, comme le résultat à 9 mois, ne nous donnent ni le TACE, ni le TJM, ni l’effectif productif. Comment dans ces conditions interpréter la nouvelle prévision ?

Le DRH n’étant pas en mesure d’apporter de réponses en séance, les élus du CE n’ont pu que remonter leurs nombreuses questions par écrit.

Nous rappelons à la direction son engagement à être présente à chaque CE.

e-max.it: your social media marketing partner
[tags] => Joomla\CMS\Helper\TagsHelper Object ( [tagsChanged:protected] => [replaceTags:protected] => [typeAlias] => [itemTags] => Array ( ) ) [jcfields] => Array ( ) [event] => stdClass Object ( [afterDisplayTitle] => [beforeDisplayContent] => [afterDisplayContent] => ) [prev] => /nos-branches/bureaux-d-etudes-techniques-de-conseil/informatique/actualites/tracts-d-entreprise/2779-polymont-it-encore-une-annee-de-vaches-maigres [next] => /nos-branches/bureaux-d-etudes-techniques-de-conseil/informatique/actualites/tracts-d-entreprise/2757-polymont-it-contestation-des-licenciements-ca-demarre [prev_label] => Précédent [next_label] => Suivant [pagination] => [paginationposition] => 1 [paginationrelative] => 0 )

POLYMONT IT : La mariée était bien habillée

Lors du CE du 17 novembre, la direction a présenté les résultats du 3ème trimestre 2016, avec un chiffre d’affaire nettement en deçà des prévisions et d’importantes pertes partout sauf à Lyon. Aucune explication n’a été apportée aussi bien à ces pertes qu’à l’équilibre lyonnais.

Ces résultats amènent plusieurs commentaires :

  • La région Ouest, qui a toujours été présentée comme la partie rentable de PITS (avec Car*Base) ne le serait pas autant qu’annoncé ;
  • Nous sommes très loin du budget prévisionnel qui avait été présenté au CE, budget pourtant déjà deux fois revu à la baisse ;
  • Nous avions, au moment de la reprise de la société, dénoncé des manipulations sur les chiffres de l’activité, soit en imputant une activité fictive sur des forfaits ou TMA (ce qui permet à très court terme d’améliorer le TACE et d’augmenter la facturation), soit en imputant une activité réelle mais en dépassement par rapport au budget. Dans ce dernier cas, tant qu’on n’a pas fini de consommer le budget, le projet donne l’impression de bien avancer, mais on finit par découvrir qu’il reste des services à produire et plus de budget. Bien entendu, la direction nous demandait des exemples (au lieu de vérifier par elle-même) puis affirmait avoir « vérifié » seulement les exemples donnés sans rien trouver d’anormal. Ces résultats, notamment dans RGO, semblent nous donner raison ! Mais qui avait intérêt à « améliorer » les indicateurs ?

Le budget 2016 présenté au CE le 17/11, a évolué à plusieurs reprises… toujours à la baisse : entre le budget initial d’octobre 2015, révisé en début d’année puis en juillet, et le nouveau budget révisé en octobre 2016, on observe :

  • Une baisse de chiffre d’affaire de 22,8 %,
  • Une baisse de la marge opérationnelle (donc avant coûts de structure) de 41,5 %,
  • Une baisse de l’effectif « productif » (facturable) de 9,8 %,
  • Une multiplication par 2 du résultat… mais avec un signe « moins » devant !

Les résultats, s’ils sont conformes à cette nouvelle prévision, risquent de peser très lourd sur la trésorerie ! Et il ne faut pas oublier que le reste du passif sera toujours à régler, et notamment les 3 premières années avec la créance dite « super-privilégiée » de l’AGS.

L’ancienne direction avait l’habitude de nous présenter les prévisions les plus farfelues et, logiquement, de ne jamais les réaliser. Il semble que cette situation continue et cela n’est pas pour nous rassurer, car les prévisions pour les deux derniers mois semblent encore optimistes.

Il est évident que jusqu’à aujourd’hui, les prévisions ont été effectuées sur la base des informations fournies par la direction sortante. Mais elles bénéficiaient de la légitimité des travaux du cabinet 8 Advisory qui était censé les avoir vérifiées et validées. Et on voit bien l’intérêt qu’avait la direction sortante à présenter une situation stabilisée dans la perspective d’un plan de continuation. Il n’en sera pas de même pour les prévisions présentées cette fois.

La CGT regrette à ce sujet que les présidents de PITS et du groupe n’aient pas été présents lors du CE (ils étaient à Brest à la rencontre des salariés). Ces résultats méritaient des explications que vos élus n’ont, de ce fait, pas pu avoir.

Si les rencontres entre les présidents et les salariés sont très importantes, il est fort regrettable que celle-ci ait été organisée le même jour que le CE, dont la date était fixée depuis un mois !

Il faut remarquer également que les nouvelles prévisions, comme le résultat à 9 mois, ne nous donnent ni le TACE, ni le TJM, ni l’effectif productif. Comment dans ces conditions interpréter la nouvelle prévision ?

Le DRH n’étant pas en mesure d’apporter de réponses en séance, les élus du CE n’ont pu que remonter leurs nombreuses questions par écrit.

Nous rappelons à la direction son engagement à être présente à chaque CE.

e-max.it: your social media marketing partner
Etiquettes

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL