Bureaux d'études techniques, de conseil...

Le 16 décembre 2011, trois syndicats, mais pas la CGT, signaient avec la direction un accord d'entreprise portant sur les modalités du travail le dimanche. L'occasion se présentait cette année de le mettre en application avec au moins quatre dimanches d'élections et donc de travail pour plus de 250 salariés pour les présidentielles et 350 pour les législatives. La Loi El Khomri, combattue par la CGT, qui veut que les accords d'entreprises priment sur le Droit du Travail serait ainsi mise à l'épreuve.

Lire la suite...

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL